Profession Banlieue

Centre de ressources de la politique de la ville en Seine-Saint-Denis

Bouton menu

Les fiches d’expérience



Favoriser l’accès aux droits et aux soins des personnes précaires

Il existe aujourd’hui en France environ 400 permanences d’accès aux soins de santé (Pass). Ces dernières permettent aux personnes en grande précarité de bénéficier du système de santé comme tout un chacun. La ville de Saint-Denis, via la démarche atelier santé ville (Asv), tente de rendre effectif cet objectif. C’est ainsi qu’elle a entamé depuis 2005 un long travail pour améliorer l’accès aux droits et aux soins notamment en mobilisant les acteurs et en interrogeant les dispositifs sur son territoire.



Un chantier d’insertion au service de l’environnement

La Ressourcerie 2mains est une structure associative et un chantier d’insertion. Ainsi, l’activité de ressourcerie constitue un support pour embaucher des personnes éloignées du monde du travail et les accompagner dans leur projet professionnel.



Le logement, un outil d’insertion pour les jeunes

Située à La Courneuve, l’association pour le logement des jeunes (Alj) propose des logements d’insertion aux jeunes de 18 à 30 ans habitant le territoire de Plaine Commune inscrits dans un processus d’insertion. Bien plus qu’un toit, l’association assure aux jeunes un suivi et un soutien dans la construction de leur projet de vie grâce à un accompagnement social soutenu et régulier.



La Coursive Boutaric. Un pôle de coopération culturelle au cœur d’un quartier d’habitat social

L’association et pôle de coopération La Coursive Boutaric voit le jour au sein de l’immeuble Boutaric en 2010, à Dijon avec le regroupement de quatre opérateurs culturels : Zutique Productions, Octarine, Catapulpe et Grand Ensemble. Depuis, l’association s’est développée et de nouveaux opérateurs culturels travaillant sur des thématiques variées (musique, publicité, web, etc.) s’y sont installés. En 2013, La Coursive Boutaric est reconnue par l’État pôle territorial de coopération économique.



La Villa Mais D’Ici. Un exemple abouti de friche culturelle

C’est en 2003 que l’association La Villa Mais d’Ici est créée par Babette et Jean Martin ainsi que par la compagnie de marionnettes géantes Les Grandes Personnes. Le projet de départ consiste à proposer un espace où les artistes, quelle que soit leur sensibilité culturelle et leur pratique artistique, puissent venir créer en toute liberté. Implantée depuis ses débuts à Aubervilliers,l’association est devenue aujourd’hui une véritable fabrique culturelle dont la principale activité est l’accueil d’artistes en résidence.



La Fontaine aux images. L’art et la culture au plus près des habitants et de leurs territoires

C’est en 1990, en Seine-Saint-Denis, que le projet artistique de La Fontaine aux images est venu à l’esprit d’André Valverde. Depuis sa création, l’objectif de cette association est de faciliter l’accès à la culture du plus grand nombre. Auparavant itinérante, la compagnie s’est implantée à Clichy-sous-Bois en 2005. Depuis, elle poursuit ce but en tentant d’impliquer fortement les habitants dans les diverses initiatives culturelles qu’elle entreprend.



Quand les femmes s’activent...

En 1994, Djamila Maïni décide avec son mari de créer Femmes actives, une association qui se destine à accompagner les femmes vers l’emploi, à leur redonner un statut et une dignité en valorisant et en adaptant leurs compétences aux besoins du marché. Ils souhaitent partir des savoir-faire des femmes des quartiers pour lancer une activité économique sous la forme d’une coopérative de services aux personnes.



Collège Jules Vallès. Lutter contre les discriminations dans le champ éducatif

Entre 2009 et 2011, Patrick Fuertes, principal du collège Jules-Vallès de Fontaine (Isère), a participé à une recherche-action portant sur les discriminations dans le champ éducatif. Cette démarche lui a permis de prendre conscience que certaines inégalités de traitement à l’œuvre envers les élèves dans son institution étaient liées à des critères prohibés par la loi (l’origine, l’appartenance réelle ou supposée à une race ou une ethnie). Ce constat l’a amené à opérer dès 2010 un changement dans les pratiques d’évaluation et d’externalisation des devoirs, deux domaines auxquels enseignants et parents sont particulièrement attachés, mais où les risques de discrimination sont renforcés.



Collectif Vivre ensemble l’égalité. Des jeunes mobilisés contre les discriminations ethno-raciales

En février 2010, une vingtaine de jeunes âgés de 14 à 24 ans ont créé le collectif Vivre ensemble l’égalité, basé à Lormont, en Gironde, en vue de porter la question des discriminations à caractère raciste dans l’espace public et d’en débattre. Soutenus par l’association Didée (Développement Initiatives Démocratie Échanges Engagement), les jeunes multiplient leurs interventions pour faire entendre ce qui les anime et les mobilise, et sensibiliser aussi bien les acteurs potentiellement discriminants que les publics discriminés.



FIT, une femme, un toit. Le centre d’hébergement Les Univers’Elles

Située dans le 3e arrondissement de Paris, FIT, une femme, un toit1 accueille dans son centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), baptisé Les Univers’Elles, des femmes âgées de 18 à 25 ans. Elle inscrit son action dans une perspective éducative visant l’émancipation de ses résidentes, victimes pour la plupart de discriminations et de violences. Ayant rejoint le réseau Féministes en mouvement en 2011, le FIT interpelle les pouvoirs publics pour dénoncer l’aggravation de la situation sociale d’une part non négligeable de femmes : si la situation globale des femmes en France a tendance à s’améliorer, nombre d’entre elles restent cependant à l’écart de cette évolution.



Agenda

ven
7
jui

Dématérialisation des services publics et accès aux droits : quels enjeux ?

Matinée co-organisée par Profession Banlieue et Fabrique Territoires Santé le 7 juin 2019

Lire la suite
ven
14
jui

Promotion de l’activité physique et du sport santé en Seine-Saint-Denis

Rencontre co-organisée par la Ddcs et la Délégation départementale de l’Ars le 14 juin 2019 à Bobigny.

Lire la suite
ven
28
jui

La nature et l’agriculture en ville : facteurs de cohésion sociale, de développement local et durable

Visite sur site organisée par Profession Banlieue le 28 juin 2019 à Montreuil

Lire la suite
Consulter l'agenda

Actualités

Des balades dans les quartiers pour casser les clichés

Lire la suite

Dernière version du "Portrait social" de l’Observatoire départemental des données sociales

Lire la suite

Cités éducatives, 7 quartiers prioritaires pré-selectionnés en Seine-Saint-Denis

Lire la suite

Voir toutes les actualités